Rencontre avec Charles Robinson animée par Sarah Authesserre

Les Chroniqueurs

vendredi 9 décembre de 17h à 18h - Libraire Ombres Blanches / Galerie Confort des Etranges

Fabrication de la guerre civile se propose de plonger le lecteur une année durant au cœur d'une Cité de banlieue : la Cité des Pigeonniers. Cité fictive, dans une ville fictive elle aussi. La Cité va être rasée dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine. Le quartier délaissé va être puissamment activé.

 

Ce qui l'intéresse, ici, c'est de saisir la vie nue sous toutes ses formes : de la vie quotidienne jusqu'aux rêves, en passant par le boulot, le pas de boulot, les amitiés, les trahisons, les rivalités, le sexe, les morts. Toutes ces strates, tous ces flux, cette accumulation dont la charge conduit à la déflagration.


Lire la suite...






























    

    Un Kundera insignifiant

    "La Fête de l’insignifiance" un roman de Milan Kundera

    Milan Kundera publie un bref roman, La Fête de l’insignifiance, qui ne devrait pas entraîner une nouvelle édition augmentée de ses deux tomes parus dans La Pléiade.


    Un roman ? Plutôt une longue nouvelle lorgnant sur le théâtre qui, si elle n’avait pas été signée par l’auguste Milan Kundera, n’aurait sans doute jamais été publiée. La mise en page et la typographie ayant été convoquées pour étirer ce maigre texte jusqu’aux 140 pages légitimant une valeur d’échange (15,90 €) éminemment supérieure à la valeur d’usage, voici donc La Fête de l’insignifiance sur le marché.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email