Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Des vertus du miel sur les déracinés

    « Le Miel », un roman de Slobodan Despot

    Slobodan Despot signe un très beau premier roman sur des êtres ballotés par la guerre, mais sauvés par quelques bidons de miel.

     

    Beaucoup peuvent avoir le sentiment d’être, ou de devenir, un étranger dans son propre pays. Certains des personnages du premier roman de Slobodan Despot, Le miel, ont connu l’expérience encore plus douloureuse de voir leur pays disparaître au profit de nouvelles frontières et de nouveaux drapeaux. Ce pays s’appelait Yougoslavie et il donna naissance à partir de 1991, la plupart du temps au gré de conflits fratricides, à la Slovénie, la Macédoine, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine (elle-même composée de plusieurs entités), la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, en passant par d’autres Républiques, Etats ou Fédérations éphémères… 




    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email