Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Délits d'initiés

    « En bande organisée », un roman de Flore Vasseur

    Le troisième roman de Flore Vasseur, En bande organisée, plonge le lecteur dans les arcanes de la finance internationale. Percutant et jubilatoire.

     

    Un roman ayant pour matière la crise financière et les mutations à l’œuvre dans la sphère économico-politique : de prime abord, En bande organisée pourrait rebuter certains lecteurs craignant thèse et didactisme. Ce serait méconnaître l’art et la manière de Flore Vasseur révélés par Une fille dans la ville et Comment j’ai liquidé le siècle. Ici, elle met en scène une bande d’anciens élèves d’HEC qui, vingt ans plus tard, se retrouvent au cœur ou dans la périphérie du pouvoir, à savoir par ordre d’importance : finance, communication, politique, presse. Voici Sébastien, Jérémie, Clara, Bertrand, Vanessa, Alison et Antoine, vilain petit canard devenu maître en piratage informatique.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email