Benoît Duteurtre, à contretemps

Les Chroniqueurs

Par Christian Authier


L’écrivain publie avec Pourquoi je préfère rester chez moi un recueil de chroniques diverses dans lesquelles il bouscule les modes et le prêt-à-penser de l’époque.


«Je me pose des questions. D’anciennes et de nouvelles, avec un goût marqué pour les contradictions», annonce l’auteur de Gaieté parisienne, Service clientèle ou La Rebelle – romans s’attachant à décrire (non sans légèreté et humour grinçant) quelques-unes des mutations contemporaines – dans l’avant-propos de ce recueil aux motifs variés. «Il est possible que je m’attache trop à des plaisirs disparus, voire à l’idée que certaines choses étaient « mieux avant ». Je n’ai pourtant rien contre la notion de progrès, et je suppose que notre époque en apporte beaucoup, dont d’autres se chargent de faire l’apologie… Quant à moi, en rassemblant ces diverses « polémiques », j’ai voulu épingler certaines réformes qui ne rendent pas le monde meilleur, des évolutions fâcheuses qui n’étaient pas toujours inéluctables. Cherchant à peser, dans chaque bond en avant, ce que nous gagnons et ce que nous perdons, je me livre à une critique de la vie quotidienne qui voudrait au moins inviter à réfléchir», poursuit-il.


Lire la suite...






























    

    « Gueules de chefs » de Jean Cormier

    Une chronique de Christian Authier

    Gueules de chefs et tranches de vie

     

    Dans son dernier livre, Jean Cormier est parti à la rencontre de quinze chefs français chers à son cœur et à son palais. Roboratif.

     

    Iñaki Aïzpitarte, Daniel Boulud, Yves Camdeborde, Raquel Carena, Jean-Pierre Cazals, Christian Constant, Hélène Darroze, Alain Dutournier, Christian Etchbest, Pierre Etchemaïté, Adeline Grattard, Stéphane Jégo, Jean-Marc Lemmery, Joël Robuchon, Guy Savoy : voici par ordre alphabétique les quinze chefs réunis par Jean Cormier dans son dernier ouvrage. Quinze comme une équipe de rugby, l’une des passions avec la littérature du journaliste-écrivain. Les amateurs reconnaîtront quelques-uns des plus beaux fleurons de la gastronomie française, des cuisiniers étoilés, d’autres indifférents aux récompenses du guide, mais tous réunis par une certaine idée de l’excellence et du partage.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email