Salon du Livre des Collégiens

Les Chroniqueurs

mercredi 31 mai - Conseil départemental de la Haute-Garonne

Le salon du Livre Des Collégiens, organisé par l’assocation Réparer Le Langage, Je Peux, est le point d’orgue d’une action culturelle, menée dans 5 collèges de la Haute-Garonne, pour engager des collégiens dans un travail d’écriture et d’édition d’un ouvrage collectif.

 

Ce Salon, unique en son genre, regroupe 5 collèges, inscrits au Parcours Laïque et Citoyen, mis en place par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne :

 

- Collège Clémence Isaure à Toulouse,

- Collège Emilie de Rodat à Toulouse,

- Collège Louisa Paulin à Muret

- Collège Forain François Verdier à Léguevin

- Collège Jean Rostand à Balma


Lire la suite...






























    

    L'illustrateur de Comics toulousain Paul Renaud en dédicace

    samedi 27 mai - Magasin Gibert Joseph Musique

    Nous sommes ravis d'accueillir Paul Renaud, qu'on ne présente plus aux comicsovores toulousains, pour une séance de dédicace le samedi 27 mai à partir de 15h00 au rayon Comics du magasin Gibert Joseph Musique.

     

    Paul Renaud travaille actuellement sur les couvertures de "Star Wars : Captain Phasma" ainsi que sur le numéro de "Generations : The America" consacré à Captain America chez Marvel, mais vous pourrez profiter de cette séance pour vous procurer "The Best of Paul Renaud", un magnifique artbook édité chez Dark Dragon Book en 2014, quasi-épuisé, et qui regroupe ses travaux américains sur des séries comme "Star Wars", "Vampirella", "Dejah Thoris", "Mass Effect", "Danger Girls", "Dungeons & Dragons", "Tarzan", "Flash Gordon", mais aussi quelques travaux pour Marvel et DC Comics.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Sarkozy, Napoléon, Nabilla et les autres

    Par Christian Authier


    Patrick Besson signe avec Sarkozy à Sainte-Hélène un recueil de nouvelles qui offre d’improbables et drolatiques rencontres.


    Ne pas se fier au titre. Sarkozy à Sainte-Hélène n’est pas un roman de politique-fiction ni un exercice de pastiches (comme La Présidentielle paru il y a cinq ans), mais un recueil de nouvelles. Celle qui donne son titre à l’ouvrage met en scène donc la rencontre entre notre ancien président et notre ancien empereur, le premier demandant conseil au second sur le tour à donner à sa carrière politique.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Dans le rétro

    Vivastella d’Yves Pourcher entraîne le lecteur dans un tourbillon au charme rétro.


    C’est toute une époque – des lendemains de la première guerre mondiale à la seconde – que ressuscite Vivastella. Une époque durant laquelle les avant-gardes artistiques explosent, les long-courriers rapprochent les continents, le fascisme et le communisme étendent leur emprise, la littérature (notamment française) brille de mille talents, le cinéma devient une industrie mondiale, la vitesse est une vertu. Aux années folles vont succéder les années noires. Historien et ethnologue, professeur à l’Institut d’études politiques de Toulouse, Yves Pourcher (auteur de plusieurs romans parmi lesquels Trois coupes de champagne et Moi, Josée Laval) plonge dans ces tumultueuses décennies avec un roman choral composé de huit récits dont certains motifs – par exemple la mythique automobile Vivastella de Renault – servent de fil rouge.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    À la recherche du père perdu

    Par Christian Authier


    Pierric Bailly rend hommage à son père, un homme ordinaire et singulier, avec un récit émouvant qui est aussi le portrait d’une France disparue.

    Depuis la mort de son père, Pierric Bailly a pris l’habitude de séjourner une semaine ou deux avec sa femme et leurs deux filles dans le petit appartement d’un HLM des années 70 que Christian Bailly occupait. Ce dernier, un an plus tôt, lors d’une promenade seul en forêt, dans ce Jura où il avait toujours vécu, a vraisemblablement glissé sur une pente raide avant de chuter dans le vide d’une petite falaise. Le crâne fracassé, il est resté là pendant trois jours avant que des voisins ne signalent l’absence du célibataire alors en vacances. Il n’y a pas eu d’autopsie et la gendarmerie a rapidement conclu à une mort accidentelle. «Je ne dors pas dans son lit, je ne porte pas ses habits.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Bernard Maris, encore une fois

    Par Christian Authier


    Un peu plus de deux ans après la disparition de Bernard Maris, les hommages – en particulier livresques – se succèdent. Il est vrai que cet homme singulièrement libre a laissé un grand vide tant par son style que par son propos. Economiste, journaliste, essayiste, romancier : les classifications ne suffisent à cerner les différentes facettes de celui qui fut aussi un fin pédagogue. De sa longue expérience de professeur et d’universitaire, Bernard Maris avait préservé le don de rendre compréhensible les mécanismes et les enjeux d’une discipline parfois complexe, notamment quand elle est confisquée par des «spécialistes» soucieux de préserver leur pré carré.

     

    Cet éducateur soucieux de la clarté ne cédait cependant pas à la simplification ni à la vulgarisation à outrance sinon à l’occasion dans des textes résolument pamphlétaires à l’image de ceux signés avec Philippe Labarde. En outre, certains de ses ouvrages – dont Capitalisme et Pulsion de mort écrit avec Gilles Dostaler – se révèlent plus exigeants et ardus.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Revoilà Vialatte

    Par Christian Authier


    Un troisième volume de chroniques de l’auteur des Fruits du Congo dans la collection Bouquins.

     

    Alexandre Vialatte (1901-1971) fait partie de ces écrivains dont la postérité doit moins à ses romans (dont le remarquable Les Fruits du Congo) qu’à son immense œuvre de chroniqueur notamment pour le journal La Montagne cher au cœur de cet auvergnat. Ce sont des contributions moins connues que rassemble Résumons-nous, copieux volume de plus de 1300 pages où l’on trouve notamment des textes variés consacrés à l’Allemagne (1922-1949), des articles parus dans Le Petit Dauphinois (1932-1944) ou Marie-Claire, des chroniques cinématographiques parues dans Bel Amour du foyer (sic), des articles parus dans Spectacle du Monde (1962-1971).


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    L’étrange dialogue

    Par Serge Chauzy


    La romancière, essayiste, critique littéraire Catherine David est également pianiste amateur. Sa passion pour la musique se traduit par une série d’ouvrages qui lui sont consacrés. Après Crescendo et La beauté du geste, voici un essai d’une originalité particulière. Lettre ouverte à ma main gauche développe une discussion approfondie de l’écrivaine, mais surtout de la musicienne avec sa main gauche.

     

    Pourquoi diable se lancer dans un tel échange quelque peu surréaliste ? Tout simplement, on l’apprend peu à peu, parce que cette main se montre récalcitrante à accomplir sa mission musicale vis-à-vis du clavier d’un piano. Comme s’il s’agissait d’un personnage à part, cette main gauche se défend devant les reproches de celle qu’elle est supposée servir. Cette discussion est le prétexte à aborder de nombreux sujets liés à l’exécution et à l’écoute de la musique. Mais aussi aux multiples mécanismes qui impliquent le fonctionnement du cerveau et son rôle dans la coordination des ordres qu’il reçoit. Il y est même question d’IRM…


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email