Un évément publié sur Culture 31 - Mail

Destinataire(s) : (Pour entrer plusieurs mails, séparez les par des virgules "," )

Objet :

Message :


Les musiques du fils avec Pulcinella


Une chronique de Serge Chauzy


Le dernier concert de la saison des Arts Renaissants, le 26 avril prochain, reçoit le bel ensemble Pulcinella, fondé et dirigé par la violoncelliste Ophélie Gaillard. Ce brillant collectif de solistes virtuoses consacre le programme musical de son concert toulousain au deuxième fils, particulièrement doué, de Johann Sebastian Bach, Carl Philipp Emanuel. Concertos et symphonies de celui qui fut appelé « Le Bach de Hambourg » brossent le portrait d’un compositeur très célèbre du temps de son vivant.

Admiré et pris comme exemple par beaucoup de musiciens et de compositeurs de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Carl Philipp Emanuel Bach est vénéré par Joseph Haydn (qui étudie en particulier son œuvre pour clavier), Mozart (qui dirige en 1788 à Vienne son oratorio Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu : « La Résurrection et l'Ascension de Jésus ») et par Beethoven qui demande plusieurs fois à l'éditeur Breitkopf de lui envoyer certaines de ses partitions.

Carl Philipp Emanuel Bach est le seul fils de Johann Sebastian qui ait parfaitement réussi sa carrière. Sa musique est largement diffusée de son vivant ; il est un maître riche et considéré. Sa production est extraordinairement abondante : des centaines d'oratorios et de cantates, dans lesquelles il ne dédaignait pas de reprendre des pages de son père ; un nombre plus grand encore d'odes et de cantiques spirituels. Il y a parmi eux des lieder qui sont de véritables lieder romantiques avant la lettre. Pour l'orchestre, il écrit une vingtaine de symphonies et plus de cinquante concertos pour un ou deux instruments à clavier.

L'ensemble Pulcinella entourant la violoncelliste Ophélie [Lire la suite...]

Un événement publié sur Culture 31