Un évément publié sur Culture 31 - Mail

Destinataire(s) : (Pour entrer plusieurs mails, séparez les par des virgules "," )

Objet :

Message :


L’île aux oiseaux


Une chronique de Jérôme Gac


Entretien avec Laurent Pelly pour sa mise en scène, au Théâtre national de Toulouse, de la pièce d’Aristophane "les Oiseaux", dans une nouvelle traduction d’Agathe Mélinand.

L’auteur 

Laurent Pelly : «Toutes les pièces d’Aristophane que je connais ont une force poétique et une imagination débridée. Je suis émerveillé par son écriture libre qui ose et par son imaginaire.»

La pièce

«Je tournais autour depuis longtemps - comme beaucoup de textes que j’ai montés au TNT. Elle est complexe et riche, aux thématiques multiples. Elle relève du fantastique mais est extrêmement politique. Elle a une portée à la fois poétique et politique, on y trouve un discours sur la place de l’homme dans la nature et sur la place des dieux dans la société des hommes. Le sujet de cette pièce est la nature : la nature de l’homme et la place de l’homme dans la nature. Ce théâtre archaïque est une satire qui nous parle encore aujourd’hui, car c’est une comédie brillante. Les héros, Évelpidès et Pisthétairos, ont aussi toutes les caractéristiques des clowns. Ils ont parcouru des kilomètres pour rencontrer un homme transformé en oiseau. Ils sont avant tout en fuite : ils fuient une cité devenue insupportable en raison de la corruption et de la multiplication des procès. Ce sont donc aussi deux fuyards à la recherche de paix et de tranquillité. Quand l’un d’eux rencontre les oiseaux, il a l’idée de fonder une cité entre l’Olympe [Lire la suite...]

Un événement publié sur Culture 31