Un évément publié sur Culture 31 - Mail

Destinataire(s) : (Pour entrer plusieurs mails, séparez les par des virgules "," )

Objet :

Message :


Rock’n Roll : le pari fou de Guillaume Canet


Une chronique de Brice Christen


Il ne faut pas se fier aux apparences. Après avoir délaissé la caméra pendant quelques temps, Guillaume Canet revient avec un film sur sa vie et la crise de la quarantaine. Un film aux prismes multiples qu'il convient de voir sous plusieurs angles.

guillaume canet Guillaume Canet

Guillaume a passé la quarantaine et n'est plus à la mode dans le milieu du cinéma. Pas assez en tout cas. Pas assez "rock". Pour y remédier il va, par de nombreux moyens, tenter de retrouver cette jeunesse perdue qui lui fait défaut dans le milieu. Le sujet n'est pas nouveau mais l'angle est intéressant. Faire un film où tout part en cacahuètes toutes les cinq minutes aurait été plaisant à voir mais on l'aurait oublié très vite. Guillaume Canet n'a pas fait cette erreur et c'est tant mieux. On y voit clairement son quotidien d'acteur et celui de Marion Cotillard (toujours aussi drôle et sublime par ailleurs) avant de basculer dans la fiction du film, mais pas de spoil ici.

https://www.youtube.com/watch?v=WnXRXukvevo .

On pourrait voir dans ce film l'intention de faire du grand n'importe quoi façon rock : casser des guitares, se mettre des cuites et vomir sur des gens. Le message de ce film est bien plus noble. Il y a une réflexion sur le monde qui nous entoure, sur ce métier de comédien qui nous fait tous fantasmer parce qu'on ne le connait pas et qu'on imagine toujours les pires frasques. Comme le dit Guillaume Canet lui même : "Il faut arrêter de croire tout ce qu'on vous raconte. Les gens imaginent souvent qu'on vit comme ça ou comme ça. J'avais envie de leur dire entrez, venez voir" Loin de vouloir faire un film folklorique à tout prix, il convient d'analyser l’œuvre avec recul et d'en [...]

Un événement publié sur Culture 31