Les Oiseaux

Les Chroniqueurs

du mardi 18 avril au samedi 13 mai - TNT

Dans le ciel grec, à mi-chemin entre la terre et l’Olympe des dieux, Aristophane a rêvé Coucouville-sur-nuages. Cité dans l’immensité, au milieu des nuées, c’est le paradis d’un poète où la petite huppe et son épouse, le rossignol au blond jabot, deviennent les messagers de deux humains guidés par une corneille et un geai…

 

Les deux hommes ont quitté Athènes, dégoûtés par la chicane, les lois arbitraires, la vie qu’on mène là-bas. Leur cité idéale sera dans les airs, close d’une muraille, que des oiseaux bâtisseurs érigeront. Mais il leur faut convaincre tout un chœur de piafs agressifs, versatiles et rancuniers.


Lire la suite...
    

    Inventez la ville…

    jusqu’au 27 août 2017 - Le Quai des Savoirs

    La ville aux mains des curieux et créatifs

    Par Marjorie Lafon


    Vous êtes un super-héro au cœur de la ville ! Coproduite par Science Animation et le Quai des Savoirs, cette première grande exposition, ludique et pédagogique, programmée depuis le 7 février et ce jusqu’au 27 août, propose une immersion dans le passé, le présent mais surtout le futur de nos villes. Doté de super-pouvoirs, le visiteur doit relever une mission et non des moindres : inventer la ville de demain.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Justice

    du 28 mars au 31 mai 2017 - Cinémathèque de Toulouse

    La programmation très riche de ce printemps posera la question de la justice et de ses diverses représentations dans le cinéma, de Douze hommes en colère de Sidney Lumet à 10e chambre, instants d’audience de Raymond Depardon en passant par Furie de Fritz Lang.

     

    Plusieurs séances de ce cycle seront présentées par ceux qui, à Toulouse, rendent la justice au quotidien.

     

    Les yeux bandés, la justice est abondamment représentée par le cinéma. L’appareil judiciaire et son fonctionnement, ses rouages, ses arcanes. Le tribunal : lieu de parole, espace de réflexion sur la société, et scène de tragédie, vecteur de drame. Qu’elle soit sujet de documentaire ou de fiction, la justice fascine le cinéma, qui est allé jusqu‘à créer un genre : le film de procès. Justice photogénique.

     

    Et si la justice n‘était pour le cinéma pas plus qu’un simple réservoir à sujets…?

     

    -

    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Crazy Comedy Night

    vendredi 31 mars à 20h00 - Auditorium Odyssud

    Azar, Remy et Veljko refont leur Crazy Comedy Night le 31 mars à Blagnac


    Après le succès de la première édition du Crazy Comedy Night au café théâtre le 57, Azar, Remy et Veljko récidivent à l’Auditorium Odyssud de Blagnac le 31 mars prochain à 20h30. Sur scène, les trois humoristes seront accompagnés par Toony, youtubeur toulousain, qui s’improvisera présentateur pour la soirée.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Journée Européenne de Musique Ancienne

    Les Sacqueboutiers

    Monteverdi et la Journée Européenne de Musique Ancienne

    Par Serge Chauzy


    Créée à l’initiative du Réseau Européen de Musique Ancienne (REMA), la Journée Européenne de Musique Ancienne est organisée autour du 21 mars pour célébrer ce vaste répertoire. Des centaines de concerts et d’événements sont ainsi mis en place à travers toute l’Europe. Le Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse associe à cet événement son « Pôle des Arts Baroques », département s’adressant à des musiciens confirmés qui souhaitent aborder les répertoires anciens. Les élèves ainsi formés participent à des sessions organisées sous forme de stage, à raison d’un week-end par mois.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Le Cornet à dés fête ses 50 ans et ses 50 créations

    Rencontre avec Jean-Pierre Armand auteur et metteur en scène

    Quand on a eu vingt ans en 1968 et qu’on a fondé sa compagnie de théâtre dans l’effervescence qui a suivi cette année-là, il fallait au moins se placer sous les libres auspices d’un poète surréaliste pour lui trouver un nom : c’est en effet en référence à Max Jacob que Jean-Pierre Armand auteur et metteur en scène a baptisé le Cornet à dés, compagnie qui fêtera en 2018 un demi-siècle de créations.

     

    A l’honneur dans divers lieux de Toulouse le triptyque formé par ses dernières propositions autour des figures inoubliables de Camille Claudel, Olympe de Gouges et Toulouse-Lautrec.

     

    Rencontre.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email