Autour du nouveau réalisme

Les Chroniqueurs

jusqu’au 28 mai - Les Abattoirs

Le Centre Pompidou fête ses 40 ans en 2017 partout en France. Le Musée les Abattoirs est de la partie.

Par Michel Grialou


Voilà une excellente chose, et plus particulièrement pour notre Musée les Abattoirs qui se voit complètement investi, comme envahi de partout, à tous les étages, ce dont on ne saurait faire reproche à sa nouvelle directrice, Anabelle Ténèze, tellement le public du musée avait quelque difficulté à comprendre le pourquoi de tant d’espaces bien peu occupés.


Lire la suite...
    

    Exposition Yusuf Sevinçli - Dérive

    jusqu’au 05 mars - Galerie du Château d’Eau

    Invitation à la déambulation au Château d’eau.

    Par David Vacher


    Du 11 janvier au 5 mars 2017, le Château d’eau présente ses deux nouvelles expositions, Dérive et Errance(s) dans leur lieu emblématique. Alors, il s’agit d’un véritable appel aux voyages, intérieur d’abord au travers de la photographie d’un artiste turc, puis spatial au travers d’une sélection thématique au sujet de l’ailleurs.

     

    En premier lieu, le Château d’eau nous offre un voyage au cœur du sensible et de l’être humain; et ce au travers de la photographie de l’artiste Yusuf Sevinçli. Né en 1980 en Turquie, il fera des études de communication à Istanbul avant de partir vers Venise pour intégrer un Masterclass consacré à la photographie documentaire. Depuis, son oeuvre est exposée un peu partout dans le Monde, y compris en France où Nantes, Mulhouse et Paris ont notamment exposé sa collection Dérive. Dérive de l’Homme, mais aussi dérive des choses; voilà ce que nous donne à voir sa photographie, tout à la fois pessimiste et esthétique.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Geminus - Cie Ubi

    samedi 4 mars à 11h - Centre Culturel de Ramonville

    Jeune Public + 3 ans

    DURÉE : 30 MIN

     

    Enfant, lorsque pour la première fois, notre image, notre reflet nous révèle à nous-même, nous vivons un instant historique.

    C’est un moment majeur dans l’étape de la reconnaissance de soi, une découverte quasi mystique et pleine d’émotions, avec son lot de doute, de stupéfaction, de fascination, en passant par la case “c’est qui celui là” ?


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Concert "L'Hommage à Claude NOUGARO"

    vendredi 3 mars à 20h00 - Café Théatre "Le 57"

    Quatre artistes Toulousains exceptionnels pour l’Hommage le plus fidèle à Claude Nougaro.

    Ils vous replongent avec émotion et complicité dans son univers poétique.

    Partagez et vivez avec eux des instants merveilleux avec les plus belles chansons de Claude !

     

    Le quartet Toulousain NOUS-GARO fait vivre l’univers populaire indémodable de Claude Nougaro.

    Notre démarche est chaleureusement validée par Madame Hélène Nougaro -

    Le site internet www.nous-garo.com permet l’écoute et la vidéo.

     

    La recherche de qualité des arrangements musicaux, l’interprétation et la présence scénique de ces quatre professionnels Toulousains donne des concerts remarquables d’émotion & d’humour.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    La réunification des deux Corées

    vendredi 3 et samedi 4 mars à 20h30 - Grenier Théâtre

    « Oui c'est ça, je sais c'est terrible, l'amour ne suffit pas. » -- Joël Pommerat

     

    La réunification des deux Corées étonne et enchante. L'auteur décline le verbe aimer à travers une mosaïque d'histoires d'amour ratées, d'amitiés instables, de familles déchirées. Nous assistons à une vingtaine de scènes comme autant de contes tragi-comiques, dont certaines flirtent avec l'onirisme et le fantastique. Déambulent des êtres ordinaires, désenchantés, fragiles qui portent des bagages trop lourds pour eux.

     

    De ces saynètes courtes, esquissées d'un trait sûr et qui pourraient figurer dans un vaudeville, Pommerat fait des scènes mystérieuses, parfois burlesques, où l'ambiguïté règne en maître.


    Lire la suite... 
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Orféo, Je suis mort en Arcadie

    du jeudi 2 au samedi 4 mars - TNT

    Par le pouvoir de son chant, Orphée parvient à aller chercher aux Enfers celle qu'il aime, enlevée à la vie par une morsure de serpent. Pluton accepte de la laisser partir à condition qu'Orphée ne la regarde pas avant qu'ils n'aient atteint la lumière.

     

    Mais sur le chemin, poussé par un désir trop fort, il se retourne vers celle qui marche dans son dos pour contempler son visage. Il perd alors Eurydice pour la seconde fois.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email