Muza Rubackyte (piano)

Les Chroniqueurs

dimanche 14 février à 16h30 - Orangerie de Rochemontès

Le cycle, proposé par Catherine Kauffmann-Saint-Martin, des concerts à l’orangerie de Rochemontès se poursuit dans l’harmonie, la sérénité et néanmoins la passion. 2015-2016 privilégie la participation des musiciennes : Honneur aux dames !


Le deuxième concert de cette saison porte un titre étrange : « Double jeu ». Il sera assuré par la grande pianiste franco-lituanienne Mūza Rubackytė, une artiste réputée dans le monde entier notamment comme interprète privilégiée de Franz Liszt, mais très ouverte aux répertoires rares. En avant-première de son récital parisien (le 11 mars salle Gaveau) elle a conçu pour le public de l’orangerie de Rochemontès, un programme inédit composé avec imagination.


Lire la suite...
    

    Hommage à Chantal Akerman

    du mardi 1er au mercredi 9 mars - La Cinémathèque de Toulouse

    Après Fassbinder en janvier et les cinéastes du Free Cinema britannique en février, la Cinémathèque se devait de rendre hommage en quelques films à Chantal Akerman, figure majeure du cinéma européen, disparue en octobre dernier.

     

    Une réalisatrice qui a, dès son premier court métrage, dynamité le cinéma et cherché toute sa vie à s’affranchir des normes et des étiquettes.

     

    Chantal Akerman laisse une œuvre radicale et brûlante, à(re)découvrir de toute urgence.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Le Journal de Grosse Patate - Petit Bois Compagnie

    du mardi 1er au samedi 5 mars à 15h30 - La Cave Poésie (Toulouse)

    A partir de 7 ans

     

    Le Journal de Grosse Patate est le journal intime d’une petite fille de 10 ans que l’on surnomme Grosse Patate (ou encore Miam-Miam, Crème Chantilly, Terreur des Cantines) parce qu’elle mange tout le temps. Plus elle est triste, plus elle mange… Moins elle comprend, plus elle mange… Dans ce journal, Grosse Patate brosse toute une année scolaire, une année d’école et de vacances, une année de classe et de récrés.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Dans la solitude des champs de coton

    mardi 1er mars, mercredi 2 mars, jeudi 3 mars - Théâtre Le Ring (Toulouse)

    Il s'agit d'une "danse de l'hostilité" où l'on assiste dans "l'obscurité du crépuscule" à la rencontre d'un dealer et de son client.

    …Jeu du hasard ou du destin.

     

    Telle l’araignée avec sa proie, le dealer attend. L’autre s’y risque, conscient de traverser une zone inconnue, obscure, qui tout à la fois l’attire et le terrifie. Là le désir se libère des règles qui règnent en surface, les corps se cherchent et craignent tout à la fois le contact, les mots dans cette joute, agissent comme des couteaux.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    A découvrir : J.B. Phoenix en signature pour son premier roman

    samedi 27 février - Librairie Gibert Joseph

    Nous avons le plaisir de vous annoncer la venue de J.B. Phoenix, jeune auteur de la région, qui viendra signer "La Haine", son premier roman paru en janvier aux éditions Stellamaris, le samedi 27 février à partir de 15h00 au rayon Polar de la librairie.

     

    J.B. Phoenix est né à Castres il y a à peine 30 ans. Ce passionné de littérature, de comics, de mangas et de jeux vidéos s'est créé depuis 2006 un univers fantastique influencé en particulier par Tarantino, "Neon Genesis Evangelion" ou Isaac Asimov.

     

    Il en a tiré ce premier tome d'une trilogie à venir, "La Haine", qui nous embarque en 2050, dans une société pas si éloignée de la nôtre, froide et oppressante, où multinationales et conglomérats dominent et où les mutants ou surhommes, humains génétiquement modifiés, sont détestés et mis à l'index par le reste de la population.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

    Toulouse J’adôre - Entretien avec Angélique Pancherri

    La Comédie de Toulouse

    Angélique Pancherri : "Ce qui est génial à Toulouse ? Les gens !"

    Par Brice Christen


    Il y a des personnages atypiques avec qui on pourrait passer des après-midi entier à parler de la pluie et du beau temps (même si la pluie à Toulouse, on ne connait pas trop). Avec son sourire, son accent à couper au couteau et son franc parler délicieux, l'occasion était trop belle pour ne pas prendre le temps de discuter avec Angélique Panchéri, la tête d'affiche du succès des planches "Toulouse J'adôre" dans laquelle elle excelle avec un rôle qui lui ressemble : drôle, nature et sincère.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email
     

    dîner avant/après les spectacles ?

    dormir à Toulouse et en région ?