Connaissez-vous… Ash Wednesday d’Edward Burns

Par Christian Authier


Chaque mercredi, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir un film américain passé inaperçu lors de sa sortie.


Curieusement, la carrière d’acteur d’Edward Burns, révélé au grand public dans Il faut sauver le soldat Ryan de Spielberg, n’a pas connu la voie royale empruntée par un Matt Damon ou un Ben Affleck pour ne citer que deux stars de sa génération. En fait, dès ses débuts, le comédien né en 1968 a mené de concert une carrière de metteur en scène et de scénariste initiée en 1995 par Les Frères McMullen (1995). D’autres longs-métrages suivront jusqu’en 2012 avec de jolies réussites comme Petits mensonges entre frères (1996) ou Quitte ou double (1998), mais la plupart des films réalisés par Burns (onze à ce jour) ne sortiront même pas en salles en France à l’image de ce Ash Wednesday (2012) où il quittait son registre favori de la comédie sentimentale ou de mœurs.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email