Ben-Hur

de Timur Bekmambetov

Un flamboyant divertissement

Par Robert Pénavayre


Faut-il toucher aux chefs d’œuvre ? En creux c’est le sens d’une multitude de critiques vous enjoignant sabre au clair de ne pas vous égarer dans cette nouvelle version de Ben-Hur signée du russe Timur Bekmambetov.

 

Et c’est presque à reculons que je suis allé à la projection de ce film. Mais voilà, l’édition de référence, celle tournée par William Wyler en 1959, pour l’avoir vue et revue un nombre déraisonnable de fois, hante depuis toujours mon imaginaire, au point de me donner envie de voir ce que le 21ème siècle pouvait avoir fait de cette histoire d’un prince devenu esclave sur fond de Passion du Christ. Bien m’en a pris !


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email