Frantz

de François Ozon

Une vie fantasmée

par Robert Penavayre


Tous les ans, ou presque, François Ozon nous propose un film. Qui se plaindrait d’être ainsi convié à l’œuvre d’un des cinéastes français les plus accomplis.


Cette année, le réalisateur en 2014 du troublant Une nouvelle amie, nous présente son adaptation d’une pièce de Maurice Rostand (1891-1968), le fils d’Edmond, publiée en 1930. A vrai dire, il n’est pas le premier car Ernst Lubitsch, au début du parlant, tourna sur ce sujet en 1932, Broken Lullaby. Est-ce un pur remake ? La réponse est claire : non ! Et même loin s’en faut. Le présent scénario nous met en présence, nous sommes en 1919, du jeune Adrien, tout droit sorti, pas tout à fait indemne, des tranchées meurtrières du Premier conflit mondial. Il vient déposer incognito des fleurs sur la tombe de Frantz, un jeune soldat allemand.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email