Café Society

Woody Allen

Humour, élégance, sentiments, un Woody Allen pur jus

Par Robert Penavayre


Décidément, le clarinettiste le plus célèbre du 7ème art n’arrête pas de nous étonner. Et de nous ravir. Son dernier opus, présenté hors compétition à Cannes cette année, nous ramène aux USA, tout d’abord à New York puis à Los Angeles. C’est d’ailleurs dans la cité du cinéma que le jeune Bobby décide d’aller tenter sa chance auprès de son oncle Phil, un important agent artistique. Aussitôt arrivé, il tombe sous le charme de Vonnie, la secrétaire dudit tonton. Malgré des déclarations enflammées, celle-ci ne cède pas car son cœur appartient à un autre. Soit.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email