Joséphine s’arrondit

Marilou Berry

Le délicat passage vers l’âge adulte

Par Robert Penavayre


Voilà quatre ans, la réalisatrice Agnes Obadia nous présentait dans Joséphine une jeune femme, déjà Marilou Berry, au bord de la trentaine, obsédée par son tour de taille et la rondeur de ses fesses, à la recherche de l’homme parfait à ses yeux, c’est-à-dire beau-non-fumeur-bon-cuisiner-qui-aime-les-chats-et-veut-plein-d’enfants ! Nous y voici. Le beau mec, c’est Gilles et il remplit toutes les qualités requises. Donc tout va bien.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email