Les Saisons

un film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

Gentiment rousseauiste

Par Robert Pénavayre


Après Le Peuple migrateur et Océans, voici les deux Jacques les plus célèbres du cinéma animalier se confrontant à un autre sujet, celui des saisons, sujet par définition qui se répète un peu en boucle. Il est question ici de l’apparition de la forêt européenne il y a 12 000 ans après la fin de la dernière ère glaciaire.

 

Voici donc le temps de l’âge d’or sylvestre. Et de ses plus ou moins petits habitants : loups, cervidés, lapins, hiboux, hérissons, oiseaux de toutes sortes, renards, sangliers, lynx, etc. Sans oublier les humains qui déjà, à cette époque-là, peuplaient cet univers, vivant de la chasse et de la cueillette. Par le phénomène dit de l’imprégnation, traduisez que certains de ces animaux filmés ici sont pratiquement domestiqués car élevés par les techniciens du film, les prises de vues sont extrêmement rapprochées et donnent une illusion de proximité assez bluffante.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email