Ex machina

un film d’Alex Garland

Frankenstein junior !


Le personnage prométhéen imaginé par la jeune romancière Mary Shelley au début du 19ème siècle prend corps aujourd’hui dans le monde du 7ème art dans celui de l’intelligence artificielle.


Pour son premier long métrage, le britannique Alex Garland, plus connu pour ses scénarios, s’empare de ce pitch déjà largement sollicité par la science-fiction. Mais il l’aborde ici de manière diaboliquement adroite. Point d’effets spéciaux ultra spectaculaires (il y en a je vous rassure !), mais un huis clos étouffant, angoissant, intrigant, fascinant, déroutant. Dans un lieu retiré du monde, perdu au fin fond des montagnes et encerclé de glaciers, un homme, richissime, a fait construire un bâtiment hyper sécurisé dont nul n’approche sans son autorisation.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email