La loi du marché

un film de Stéphane Brizé

Notre société ? Une machine à broyer !


Il est au chômage depuis plus d’un an et va bientôt entrer dans la précarité, avec 500€ de revenus par mois. Ce père de famille a un fils handicapé. Sa banquière lui propose, alors qu’il cherche du travail, de vendre son seul bien : sa maison. Plus tard, alors qu’il a retrouvé un job, elle va le pousser à emprunter plus que de raison pour s’acheter une voiture.

Il va subir les errances de Pôle Emploi, à savoir des stages qui ne servent à rien, comme par exemple celui de grutier qu’il vient de finir et qui nécessite, de la part des entreprises du bâtiment susceptibles de l’embaucher, qu’il ait auparavant, ce qui n’est pas son cas, une expérience de chantierau sol. Il va aussi affronter les entretiens via Skype à la fin desquels on lui dit qu’il ne sera pas pris. Aussi dur, voire plus, il va participer à ces pseudos travaux de groupe censés évaluer ses comportements, vaste fumisterie et véritable fromage pour toute une armada de consultants de tout poil.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email