A la poursuite de demain

un film de Brad Bird

Non, George, pitié, pas ça…


Au bout de 2h10 de projection (quand même !), les bras nous en tombent. Non seulement, qu’est allé faire le porte-drapeau de Nespresso dans un pareil capharnaüm, mais, et plus grave, comment le réalisateur d’opus tels que Ratatouille, Les Indestructibles ou encore Mission impossible, protocole fantôme, le dénommé Brad Bird, a-t-il pu se complaire dans pareil scénario. Certes les Studios Disney sont tout puissant dans le monde du 7ème art planétaire et il doit être difficile de leur refuser quoi que ce soit. Mais de là à tourner dans les parcs de Mickey et passer deux plombes sur l’une des attractions phares : Tomorrowland, il semble que la dead line soit franchie en termes d’honnêteté intellectuelle. D’accord, tout le monde doit vivre.

 

Donc, après une demi-heure assez fumeuse, on finit par comprendre le pitch de l’histoire.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email