Helmut Berger, violence et passions

Helmut Berger, autoportrait

Les mémoires de l’inoubliable interprète des Damnés et de Ludwig de Luchino Visconti viennent d’être publiées en France. Un livre d’une liberté de ton rare.

 

Il a été l’un des plus beaux acteurs de son temps, une sorte de Delon blond. D’ailleurs, le Français apparaît dès la première page des mémoires d’Helmut Berger : «Delon voulait me prendre le grand amour de ma vie, le cinéaste de génie, le si spirituel, le tendre et élégant Luchino Visconti.»


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email