Vertiges du furur

« Chappie », un film de Neill Blomkamp

Ce réalisateur et scénariste sud-africain nous avait littéralement éblouis en 2009 avec un premier long stupéfiant de maîtrise, District 9. En 2013, il remettait le couvert avec un angoissant Elysium. Dire que nous attendions Chappie avec impatience relève de l’euphémisme. Encore une fois, Neil Blomkamp nous cloue littéralement sur notre fauteuil.

 

Certes, il vaut mieux être amateur de SF, mais pas que. En effet, le cinéaste se sert du genre pour aborder de plein fouet des problèmes qui nous concernent directement, que ce soit l’apartheid dans son premier opus, la fracture sociale dans le second, et cette fois le vertige de l’avancée technologique qui aboutira un jour ou l’autre à l’intelligence artificielle.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email