Cold in July

Un film de Jim Mickle

Aujourd'hui, c'était la reprise des classes cinématographiques, celle d'après spectre de Noël, films d'animation neigeux et comédies familiales dégoulinantes de bons sentiments, celle avec laquelle on allait (enfin) pouvoir recommencer à bafouer la morale et maltraiter l'innocent.


C'est donc avec une jubilation anticipative que je me tournais vers le petit film noir de ce début d'année, Cold in july.


Alors que Richard dort du sommeil du juste, sa femme le réveille brutalement, persuadée d'avoir entendu un bruit dans la maison.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email