Welcome to New York : beaucoup de bruit pour rien

"Welcome to New York", un film de Abel Ferrara

La version fictionnelle de «l’affaire DSK» par Abel Ferrara manque d’ambition et d’imagination.


Visible en vidéo à la demande depuis le 17 mai à minuit, le film d’Abel Ferrara ne mérite pas le tombereau d’insultes ni de commentaires qu’il a suscité depuis le lancement du projet. Le résultat se révèle juste une illustration assez fidèle et plate de cette affaire telle que nous la connaissons à travers les récits médiatiques. Malgré la volonté d’être au plus près des «faits» et des personnages, Welcome to New York pêche par abstraction. En restant à la surface des choses, il se prive de toute vision personnelle tandis que les patronymes sous lesquels apparaissent les deux principaux personnages (le nom Devereaux pour DSK, le prénom Simone pour Anne Sinclair) ajoutent du flou à la platitude.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email