Comme une valse noble, sentimentale et triste

« Grace de Monaco » , un film d’Olivier Dahan

Rarement pareil buzz a précédé et accompagné un film. Il faut dire que l’héroïne de celui-ci est une véritable icône, fauchée en pleine gloire, rien moins que l’actrice Grace Kelly (1929-1982) devenue Princesse de Monaco en épousant le descendant des Grimaldi en 1956.

 

Le moins que l’on puisse dire est que l’histoire récente de cette principauté est loin de représenter un parangon en exemple de vertus cardinales (blanchiment d’argent, mariages à répétitions, enfants illégitimes, etc.). Organisant avec professionnalisme la peoplisation de sa vie privée, la famille princière est devenue le marronnier de tous les medias de la planète.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email