The Homesman

"The Homesman", un film de Tommy Lee Jones

… ou comment folie des grands espaces.


J’aime bien les westerns. Enfin, ceux postérieurs à une époque où leur unique mission était de démontrer combien les Indiens s’avéraient de sanguinaires sauvages, que John Wayne faisait bien de calmer à grand renfort de Smith et Wesson. Là, les westerns m’emmerdent.


Mais quand Sergio Leone vint coller une mouche exaspérante sur la joue mal rasée d’un desperado ou que Robert Redford se laissa pousser le total look trappeur (Jérémiah Johnson), l’affaire devint bien plus intéressante. Quelques années plus tard, le western retrouva encore un second souffle via d’autres réalisateurs inspirés (dans des films comme Danse avec les loups, Dead Man, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, True Grit, Django Unchained …) et moi, j’étais toujours de la partie.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email