La cour des grands

"Dans la cour", un film de Pierre Salvadori

Avec Dans la cour, Pierre Salvadori signe son meilleur film, une comédie dépressive portée par Gustave Kervern et Catherine Deneuve.


A l’instar d’un Bruno Podalydès, d’un Emmanuel Mouret, d’un Christian Vincent ou d’un (trop rare) Jean-François Stévenin, Pierre Salvadori est l’un des rares rayons de soleil que nous offre le cinéma hexagonal. Depuis 1993 et Cible émouvante, il livre régulièrement des films délicats, écrits, réellement mis en scène et où son amour des acteurs fait merveille. Si le registre de prédilection du cinéaste est la comédie, il sait à l’occasion la teinter d’une dose de mélancolie ou de subtil désenchantement à l’image du formidable Les Apprentis (avec François Cluzet et Guillaume Depardieu) qui atteint le niveau des classiques de la comédie italienne.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email