Les fils sont coupés, sauf pour le merchandising

« The amazing Spider-man 2 : le destin d’un héros », un film de Mark Webb

Le premier opus « spidermanien » de ce réalisateur, en 2012, avait été une déception noire par rapport à la trilogie arachnéenne signée Sam Raimi. Confirmation du décalage ici encore, autant dans la mollesse du scénario que dans un fond qui essaie, en vain, de conjuguer avec bonheur suspense, humour et action.

 

Et pourtant il y avait matière car en fait, le méchant de ce film, Electro (Jamie Foxx), n’est pas un mauvais bougre au départ, simplement un citoyen lambda qui pensait que Spider-man était son ami. Cruelle désillusion et mise en abîme du super héros par la même occasion.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email