Garde à vue inversée

« 96 heures », un film de Frédéric Schoendoerffer

96 est le nombre d’heures légales pendant lesquelles une personne peut être gardée à vue par la police. Le dernier opus du réalisateur français Frédéric Schoendoerffer s’ancre sur ce laps de temps mais inverse les rôles. A la suite d’une exfiltration pour le moins rocambolesque, Victor s’évade de prison.

 

Pour ce faire, il a pris en otage la femme de Gabriel, le flic qui l’a coincé lors d’un braquage, et Gabriel lui-même. Son but est de découvrir la balance qui l’a dénoncé. Voici donc Gabriel menotté à un lit dans le sous-sol d’une gigantesque propriété. Va bientôt s’agréger à ce huis clos une équipe de bras cassés qui veulent surtout récupérer l’argent du hold-up, ce dernier ayant mystérieusement disparu.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email