The Grand Budapest Hôtel

Un film de Wes Anderson

L’imaginaire de Wes Anderson est sans limite. Tout comme sa faculté à user de l’art de l’absurde et d’une joyeuse nostalgie. C’est un cinéaste qui diffère dans le paysage cinématographique américain, tellement d’ailleurs que pendant bien longtemps, j’ai cru qu’il venait du vieux continent.


Il faut dire qu’avec son teint pâlichon, ses vestes en velours côtelé, son amour pour Françoise Hardy et son univers délicieusement suranné, il y avait de quoi être induit en erreur.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email