Inutile et tape à l’oeil

« La Belle et la Bête » un film de Christophe Gans

Ce réalisateur serait-il l’homme d’un film, d’un chef d’œuvre certes, en l’occurrence son premier long, Crying Freeman (1995) ? Si l’on considère la suite de sa courte filmographie, on serait tenté de le croire, malgré son Pacte des Loups (2001). En effet, son dernier opus est d’une banalité surprenante. Entendons-nous bien, un film ne peut reposer exclusivement sur des décors et des costumes. Ici ils sont somptueux ! Le film annonce un budget de 45 millions d’€. Il y a aussi et a minima un scénario, un montage et des comédiens. Côté scénario, ce serait le point fort en cela qu’il adapte plus complètement que Jean Cocteau (1946) le roman paru en 1740 et signé par Madame de Villeneuve. Soit. Ensuite il y a les comédiens et là, pardonnez-moi, mais on tombe par terre.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email