Les années « noires » de l’Amérique

« 12 years a slave », un film de Steve McQueen

Avec ce troisième long, après Hunger (2008) et Shame (2011), le britannique Steve McQueen nous ouvre grandes les portes d’un enfer, celui de l’esclavagisme. Il le fait au travers d’un récit authentique que l’on doit à Solomon Northup. Cet afro-américain, né libre en 1808, va être kidnappé grâce à un subterfuge. En effet, violoniste à ses heures, Solomon se voit proposé un contrat intéressant et accepte de suivre deux autres artistes. Après un repas bien arrosé, il se retrouve le lendemain pieds et poings liés en partance pour le Sud. Nous sommes en 1841. Dans une vingtaine d’années, la Guerre de Sécession règlera le problème de l’esclavage au niveau national, mais pour l’instant le Sud profite à plein de cette main d’œuvre corvéable à merci dans les champs de coton ou de cannes à sucre. Pendant douze années, Solomon va vivre sa condition d’esclave, ballotté et vendu de plantations en plantations. Comme un animal.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email