12 years a slave

un film de Steve McQueen

Les films sont faits pour divertir, être récréatifs, c’est même leur vocation première. Et comme la plupart de mes semblables, je n’aime rien moins qu’assister à des sauvetages du monde in extremis, des histoires d’amour heureux et des batailles épiques du bien contre le mal.

 

Mais le cinéma, ce n’est pas que ça, le cinéma a une autre mission : celle de rendre accessible au plus grand nombre des pans pas toujours reluisants de l’histoire humaine. Cette mission – là ne va pas sans heurts. Elle peut être réellement éprouvante pour celui ou celle qui la reçoit. Mais tout comme je suis convaincue de l’utilité ludique du cinéma, je suis tout autant convaincue de ses vertus curatives. On ne peut pas – on ne doit pas ! – toujours se préserver des atrocités de la réalité …


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email