Dans le maelström de la politique internationale

« Quai d’Orsay », un film de Bertrand Tavernier

Adapter une BD au cinéma est un exercice difficile. Les plus grands se sont pris les pieds dans le tapis de ce téméraire challenge, Spielberg inclus (Tintin en 2011). Bertrand Tavernier tente le coup avec les Chroniques diplomatiques de Lanzac et Blain (Editions Dargaud) et plus particulièrement le tome 2, celui au terme duquel notre Ministre des Affaires étrangères s’illustre avec un discours resté célèbre à la tribune des Nations Unies. De son vrai nom Antonin Baudry, Lanzac fut pendant trois ans chargé du « langage » au Quai d’Orsay sous le ministère Villepin, traduction, il lui faisait ses discours. Le film nous fait emboîter le pas d’un jeune promu de l’ENA, Arthur Vlaminck (Raphaël Personnaz), qui va se retrouver au cœur du système de politique étrangère de la France, en charge du fameux « langage ».


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email