Pourquoi les comédies françaises sont si nulles ?

Turf, Les Profs, Amours et turbulences, Vive la France, Des gens qui s’embrassent, 20 ans d’écart : chaque semaine ou presque une bonne grosse daube déboule sur les écrans. Analyse d’un phénomène.

 

Si le cinéma hexagonal souffre dans la grande majorité de sa production d’une médiocrité incontestable (faiblesse des scénarios, pauvreté des dialogues, absence de mise en scène…), le genre comique est l’avant-garde armée de ce naufrage créatif, à l’exception de quelques cas connus : Bruno Podalydès, Emmanuel Mouret, Christian Vincent, Pierre Salvadori ou le vétéran Pascal Thomas.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email