Un coup de jeune bien venu

« Marius » et « Fanny », films de Daniel Auteuil

Il y a, dans la grande histoire du cinéma, des icônes qu’il est mortel d’effleurer. La célébrissime trilogie marseillaise tirée des trois pièces de théâtre signées Marcel Pagnol (Marius, Fanny, César) est certainement en ce sens la plus redoutable. Redoutable surtout à cause d’un certain Raimu, hénaurmissime César, dont les rondeurs, les regards et, surtout, l’accent en ont fait un paradigme d’une sorte de héros débonnaire méditerranéen.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email