Redécouvrir Richard Fleischer

Par Christian Authier


Trois films du réalisateur de Soleil vert, dont le magnifique Les Flics ne dorment pas la nuit, revoient le jour dans une édition soignée en DVD et en Blu-ray.


Si la riche filmographie du réalisateur américain (1916-2006) comporte nombre de classiques et de films cultes (parmi lesquels Vingt mille lieux sous les mers, Les Vikings, Le Voyage fantastique ou Soleil vert), elle recèle aussi des œuvres méconnues ou oubliées. Voici quelques années avait été ainsi exhumé le remarquable Les Inconnus dans la ville qui bénéficia d’une belle réédition en DVD et Blu-ray. C’est maintenant au tour de L’Étrangleur de la place Rillington (à ne pas confondre avec L’Étrangleur de Boston du même Fleischer) réalisé en 1971, de Terreur aveugle (1972) et des Flics ne dorment pas la nuit (1972) d’être proposés dans des versions restaurées.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

Connaissez-vous… Funny People

De Judd Apatow

Par Christian Authier


Chaque mercredi, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir un film américain passé inaperçu lors de sa sortie.


Né en 1967 dans une famille juive athée de l’Etat de New York, Judd Apatow fit ses premiers pas dans des cafés théâtres avant de se tourner vers l’écriture de sketchs pour des shows télévisés – dont The Ben Stiller Show – puis signa ses premiers scénarios de cinéma. Il retrouva Ben Stiller en 1996 en produisant son premier long-métrage en tant que réalisateur (l’excellent Disjoncté interprété par Jim Carrey) et enchaîna avec la création de deux séries télévisées culte (Freaks and Geeks, Les Années campus) qui n’obtinrent qu’un succès d’estime.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

La Fille de Brest

D’Emmanuelle Bercot

Par Robert Pénavayre


Snowden, Frachon, d’héroïques lanceurs d’alerte


Un genre que l’on pensait l’apanage des USA fait une entrée fracassante dans le paysage du 7ème art français : le thriller-docu-fiction.


Emmanuelle Bercot se passionne pour le livre d’Irène Frachon dans lequel cette dernière retrace son long combat pour faire interdire de prescription le Mediator, l’un des médicaments les plus rentables de l’usine Servier. Au départ destiné aux diabétiques, puis finalement prescrit comme coupe-faim pour les obèses, ce médicament avait en fait de graves répercussions cardiaques. Les morts se comptent par centaines.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

Alliés

De Robert Zemeckis

Par Robert Pénavayre


Romanesque jusqu’à l’ennui


Le génial réalisateur des fantastiques Retour vers le futur (1985/1989/1990) et de Forrest Gump (1994) aurait-il perdu la main ? Son dernier opus semble en être la malheureuse preuve. Où il est question d’un improbable couple d’espions dans la tourmente de 1942. Max est canadien et Marianne française. Ils font connaissance à Casablanca. Leur mission ? Dézinguer un haut dignitaire du régime nazi en visite au Maroc. Smoking pour l’un, robe de soie verte pour l’autre, il ne leur reste plus qu’à appuyer sur la détente pour passer de vie à trépas les ¾ de la kommandantur locale et repartir tranquillement dans leur voiture sans un faux pli à leur coiffure. Invraisemblable ? Oui et ce n’est pas tout.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

Les Animaux fantastiques

De David Yates

Par Robert Pénavayre


Et ce n’est qu’un début…


JK Rowling rêvait de porter à l’écran la saga fantastique qu’elle écrit en 2001. C’est chose faite avec le premier volet de ces Animaux fantastiques. Comme on n’est jamais aussi bien servi…, elle décide d’en écrire aussi le scénario. Et voilà LE réalisateur des Harry Potter aux commandes, j’ai cité David Yates. Mais le truc de génie est d’avoir donné le premier rôle, celui du naïf Norbert Dragonneau, à un comédien exceptionnel, celui qui a fait pleurer la planète entière dans le bouleversant Danish girl, Eddie Redmayne. Il vient d’imprimer à jamais son regard sur un personnage dont il endossera d’ailleurs le costume dans les quatre autres épisodes à venir.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email