Abel Ferrara

du 15 au 27 octobre 2016 à la CInémathèque de Toulouse

Lorsqu’il débarque au Festival de Cannes en 1992, avec "Bad Lieutenant", Abel Ferrara est immédiatement repéré par sa façon de bousculer le film de genre et de filmer des scènes de violence qui prennent le spectateur à rebrousse-poil, mais l’impressionnent durablement. Violents, torturés, explorant les côtés obscurs de l’âme humaine, les films d’Abel Ferrara lui ont valu une réputation sulfureuse tout autant qu’une image de réalisateur culte.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email