L'Envol des cigognes

du mardi 7 au samedi 11 mars - TNT

Pénélope ô Pénélope racontait l'obstination amoureuse d'une femme qui savait attendre. Le Dernier Jour du jeûne raconte l'histoire des femmes qui s'émancipent du dictat des hommes et du religieux. Le troisième et dernier tome de cette trilogie se situe en fait au milieu, il parle, bien plus que de la guerre, du paradis perdu qui s'abîme.

 

C'est une tragi-comédie sur le thème de la guerre civile.

Lorsque la guerre entra chez nous, j'avais 13 ans.

Il faisait beau. Il faisait chaud.

Dans notre quartier, lorsque les armes automatiques crépitèrent, notre mère nous couvrit de ses bras.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

Les quatre jumelles - Copi / Isabelle Luccioni / Cie Oui Bizarre

du mardi 7 au vendredi 10 mars à 20h00 - Théâtre Sorano

Comme Les Trois Sœurs de Tchekhov, elles rêvent de partir. À part qu’elles sont quatre : Maria, Leila, Fougère et Joséphine. Elles aussi vivent dans un trou à rat, mais en Alaska, là où le sous-sol regorge d’or.

 

Si seulement elles n’avaient pas vendu les pelles pour acheter de l’héroïne. Elles pourraient creuser des puits ou enterrer la morte dans le jardin. Elles s’insultent, s’arnaquent, se tirent dessus. Puis ressuscitent, car ce sont des gosses qui jouent. Elles ont des chiens, d’Alaska aussi, dangereusement carnivores. A côté d’elles, les sorcières de Macbeth sont des anges de délicatesse.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

La Petite Pièce en haut de l'escalier

mardi 7 mars à 10h et 14h30 - Théâtre Jules-Julien (Toulouse)

vendredi 31 mars à 20h30 - Salle Jacques Brel (Castanet-Tolosan)

Nous avons le grand plaisir de vous informer de la reprise du spectacle "La petite pièce en haut de l'escalier" de Carole Fréchette le 7 mars à 10h et 14h30 au Théâtre Jules Julien ainsi que le 31 mars à 20h30 à la Salle Jacques Brel à Castanet-Tolosan.

 

La Petite Pièce en haut de l'escalier propose une lecture renouvelée de Barbe-Bleue, mêlant conte, intrigue à suspense et investigation quasi-psychanalytique.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

La Convivialité

vendredi 3 mars à 10h00, 11h00, 14h30, 15h30, 20h30 et 21h30
 et samedi 4 mars à 15h00, 16h00, 17h00, 18h00, 20h30 et 21h30

Une approche pop et iconoclaste de l’invariabilité du participé passé des verbes qui utilisent l’auxiliaire avoir, en fonction de la position du complément dans la phrase... Ça vous rappelle quelque chose, non ? Dix spectateurs autour d’une table. Sur cette table, une bouteille de vin, un pichet d’eau fraîche et des verres. Un fragment de soirée dans un décor familier, vingt-cinq minutes de conversation guidée pour flinguer un dogme qui s’ignore. Il est intime et lié à l’enfance. Il est public et véhicule une image sociale. Il détermine un rapport collectif à la culture et à la tradition.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email

La réunification des deux Corées

vendredi 3 et samedi 4 mars à 20h30 - Grenier Théâtre

« Oui c'est ça, je sais c'est terrible, l'amour ne suffit pas. » -- Joël Pommerat

 

La réunification des deux Corées étonne et enchante. L'auteur décline le verbe aimer à travers une mosaïque d'histoires d'amour ratées, d'amitiés instables, de familles déchirées. Nous assistons à une vingtaine de scènes comme autant de contes tragi-comiques, dont certaines flirtent avec l'onirisme et le fantastique. Déambulent des êtres ordinaires, désenchantés, fragiles qui portent des bagages trop lourds pour eux.

 

De ces saynètes courtes, esquissées d'un trait sûr et qui pourraient figurer dans un vaudeville, Pommerat fait des scènes mystérieuses, parfois burlesques, où l'ambiguïté règne en maître.


Lire la suite... 
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email