Press

du jeudi 17 au samedi 19 décembre - l'Usine

Burlesque et flippant, le portrait de l’homme moderne en robot désarticulé revient se poser à Toulouse, après avoir séduit les scènes du monde entier.

 

Dans une boîte qui tient autant de la lanterne magique que du vivarium de laboratoire, Pierre Rigal s’allonge, se renverse, s’étire ou se rétrécit, prend des poses comme on fait des instantanés d’une vie, et peu à peu donne corps à une acrobatique métaphore de la condition humaine.

 

Mime, acrobate, poète et sociologue à sa façon, Pierre Rigal fait de son improbable boîte à mystères un implacable miroir grossissant. Et écrasant, d’où le titre...


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email