Annette Cunnac, pastelliste et peintre du réel, pris sur le vif

Par Marjorie Lafon


Annette Cunnac saisit des atmosphères temporaires, des lumières furtives, des scènes éphémères au pastel et en peinture. Elle a le regard d’un voyageur aussi bien à l’autre bout du monde qu’à Toulouse et dans son Tarn natal. Le propos tient avant tout à l’intensité des couleurs qui rend son travail vivant et expressif.

 

Annette Cunnac débute la peinture à l’adolescence. Elle découvre à ce moment-là, le combat des impressionnistes, et se dit touchée par leur remise en cause de la peinture académique et des codes picturaux traditionnels. Elle considère aussi beaucoup la peinture de l’orientaliste Jacques Majorelle. Elle compose alors grâce à ces premières inspirations : peindre une réalité authentique, vivante presque festive. Elle entame ensuite une vie professionnelle qu’elle mènera de front, en France comme à l’étranger, en continuant la peinture sans relâche.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email